Coaching et psychologie

Mes Émotions

QELLE INFLUENCE ONT NOS ÉMOTIONS SUR NOTRE VIE?

COMMENT GéRER NOS éMOTIONS QUI NOUS DéPASSENT!

Nous réconcilier avec nos émotions

Introduction

Nous sommes créé(e) avec des émotions

Quel plaisir lorsque nous ressentons la joie nous envahir face à un heureux événement! De même quelle force incroyable lorsque nous sommes en colère face à une injustice. Mais en même temps, quelle énigme ses émotions! Pourquoi y a-t-il aujourd’hui une telle recherche de sensations fortes? Et en même temps, de plus en plus de personnes souffrent d’angoisses et d’émotions bloquées. Nous apprenons rarement à nommer et à reconnaître nos émotions et de fausses croyances nous limitent. Lorsque nous ne savons pas les utiliser d’une bonne manière, nous sommes comme déconnectés de nous-mêmes et des autres.

Nous avons besoin de nous réconcilier avec nos émotions en les validant dans notre vie, nous parlons d’intelligence émotionnelle (QE). Nous sommes créés avec quatre émotions de base: La tristesse, la colère, la peur et la joie! Chaque être humain, toute race confondue, les ressent de la même manière, mais avec des expressions culturelles différentes. Elles remplissent une fonction précise, définie dans le temps. Voici en résumé:

LA TRISTESSE

La tristesse est utile dans le présent, concernant le passé

-> Lâcher prise face à une perte!

Elle nous amène à accepter les choses que nous ne pouvons pas changer. La tristesse libère le corps à travers les larmes de toutes les toxines accumulées. Quel merveilleux système! La tristesse n’a pas d’utilité tournée vers le futur! Lorsqu’elle s’affirme vers le futur, c’est souvent une colère déguisée.

Les 7 étapes du processus de l’acceptation démontrent l’importance de cette émotion, qui conduit vers l’acceptation et la reconstruction. Voici les étapes de l’acceptation (aussi appelées deuil):

Le choc, le déni, la colère, le marchandage, la tristesse, l’acceptation, *, la reconstruction.

* Personnellement, je rajoute à cet endroit le choix du pardon et le lâcher prise.

Plus de détails sur ce sujet de l’acceptation dans un prochain article.

LA COLÈRE

La colère est utile dans le présent

-> Excellent moyen pour provoquer un changement!

La colère est un bon sentiment, elle est très importante, car une augmentation d’adrénaline donne une force et du courage supplémentaire pour réagir efficacement face à une injustice, méchanceté et privation de liberté. Lorsque la colère est mal comprise, repoussée ou se croit impuissante, elle devient colérique! Un moyen très puissant d’exprimer sa colère c’est dire: « Je ne suis pas dʼaccord!» …  et indiquer le changement souhaité.

Les colères liées au passé ont besoin d’être traitées via les 7 étapes de l’acceptation.

LA PEUR

La peur est utile concernant le futur

-> Excellente préparation face à un danger réél!

Sous l’effet de la peur, tout le sang est rassemblé vers le coeur et les poumons, afin de donner l’impulsion nécessaire pour fuir, attaquer ou se cacher. 
Par exemple, nous éprouvons une sensation glacée à l’extrémité de notre corps en regardant un film qui  fait peur. Ceci explique aussi pourquoi nous pouvons éprouver des trous noirs face à une situation qui nous fait peur, comme les examens, car notre cerveau réflectif n’est plus irrigué. 

Une peur qui est liée au passé, projetée dans un futur irréel nous fait éprouver des angoisses car le cerveau ne peut pas faire la différence entre danger réél et une peur liée au passé. Se poser la question: « Est-ce un danger réél ou pas? » peut-nous aider à faire la différence. Il est intéressant de découvrir que notre cerveau ne peut pas éprouver de la peur liée au passé lorsqu’il est reconnaissant, une sorte d’antidote. 

LA JOIE

La joie est utile pour le passé, présent, futur

-> Bien-être, force au-dessus des circonstances!

La joie est une profonde reconnaissance pour les choses du passé, une prise de conscience des bien-faits du présent et une confiance renouvelée dans le futur, aussi appelée espérance. La joie peut être ressentie même lorsque nous souffrons.

Souvent, cʼest le sentiment qui semble le moins poser de problème. Mais lorsque nous vérifions par rapport au futur, beaucoup de personnes se privent de la joie de peur dʼêtre déçus dans l’avenir.

La joie est l’émotion qui peut être pratiquée continuellement.

  • Dans la colère, elle indique déjà l’opportunité de trouver une solution créative.
  • Dans la tristesse, elle nous conduit vers l’espérance.
  • Et face à la peur, elle remplit la place dans le cerveau qui empêche la peur de s’installer. 

Conclusion

L’acceptation et la réconsiliation avec nos émotions sont vitales. Suite à des traumas, petits ou grands, nous pouvons développer des stratégies de protection, des sortes de murs, pour nous protéger de nos émotions en pensant que cela nous rend moins vulnérable. C’est une stratégie de survie, mais à long terme ces « murs » de protection nous enferment, nous rendent insensibles et nous séparent des autres et de nous-même.

Dans le coaching ou l’accompagnement psychologique je propose une évaluation de la santé émotionnelle et un chemin de réconciliation avec ses émotions qui mène à un épanouissement personnel, voir professionnel et communautaire.

Livres conseillés: Vérités et mensonges de nos émotions Serge Tisseron, La colère et le pardon Jacques Poujol

Livres d’enfants: Lutin conseil La peur,  La colère, Le deuil, Vive moi! Patacell’ 2 – à la découverte de mon identité, Mes émotions

A commander ci-dessous

Vidéo intéressantes sur la mémoire traumatique de Boris Cyrulnik

Commandez ces ouvrages ici ou passer à notre librairie La Clef de Sol à Vevey.

La colère et le pardon

afficher plus 

Fr. 13.10

Vérité et mensonges de nos émotions

afficher plus 

Fr. 12.10

Patacell’2

afficher plus 

Fr. 20.-

Je n’ai pas peur

afficher plus 

Fr. 12.90

Rencontre

Votre opportunité

Si cet article a éveillé en vous des questions et vous souhaitez découvrir plus à ce sujet, prenez contact pour un premier rendez-vous ou abonnez-vous à la lettre de nouvelles.